contenu de la page google-site-verification: googleb7ee7e71e99a4fbc.html

Impacts et Perfomances au Foot-ball

Chocs des dents

Hygiène dentaire des sportifs

Traumatisme dentaire chez les footballeurs

Impact de la santé bucco-dentaire sur les performances sportives

Dr Sophie CANTAMESSA, chirurgien-dentiste

à l'Institut National du Football de Clairefontaine

(Résumé article)

 Je tiens d’abord à remercier l’UFSBD d’avoir organisé cette journée autour du sport, car il n’y en a pas beaucoup.

 Je me bats depuis dix ans, dans le milieu du football, pour la prévention chez les sportifs de haut niveau. Je suis le dentiste référent de la fédération française de football.

 Je possède également un cabinet libéral. Je m’occupe aussi des bilans dentaires du centre de formation du Paris Saint-Germain (PSG).

 Je rencontre les sportifs de haut niveau lorsqu’ils ont des problèmes de tendinites ou de myalgies récurrentes qui ne se soignent pas suffisamment rapidement.

 Les répercussions des problèmes dentaires et musculaires sont très importantes au niveau des tendons chez les sportifs de haut niveau.

 Il y a plusieurs raisons et plusieurs sources. Ainsi, les tendinopathies et les myalgies peuvent avoir une origine infectieuse au niveau dentaire.

 Ce n’est pas le problème dentaire qui crée la tendinite ou la myalgie, mais il peut empêcher la bonne cicatrisation, donc modifier la performance du sportif. L’origine de ces problèmes peut être infectieuse, inflammatoire, occlusale ou carieuse.

 Lorsque les caries sont soignées, les tendinites cicatrisent beaucoup mieux. En ce qui concerne l’origine infectieuse, des études ont été menées sur la flore bactérienne d’origine dentaire, qui crée des infections à distance - endocardite d’Osler,conjonctivitephlébite.

 Ces infections à distance font circuler des germes bactériens qui se fixent sur une zone déjà lésée du muscle ou du tendon, entretenant une inflammation douloureuse qui empêche la bonne cicatrisation.

  Il n’y a pas que des footballeurs à Clairefontaine. D’autres sportifs de haut niveau sont également présents.

 Ainsi, j’ai en tête l’exemple d’un jeune haltérophile qui souffrait de trois tendinites: à l’épaule, au coude et au genou. Ce sportif était déjà suivi par un praticien pour ses problèmes dentaires. Sa radio panoramique dentaire a fait apparaître une grosse lésion apicale au niveau de la molaire, ainsi qu’un début d’infection à l’apex de la pré-molaire, sous un ancien bridge.

 Il m’a été demandé de procéder à une chirurgie apicale afin que cet haltérophile puisse rapidement reprendre l’entraînement, mais le bridge était à moitié descellé. Il fallait donc plutôt reprendre le traitement et attendre la cicatrisation.

 Son encadrement n’ayant pas voulu attendre le temps de cicatrisation, tout a été extrait et cet haltérophile s’est fait poser des implants. L’exemple de ce cas soulève un grand nombre de problèmes.

 Ainsi, la panoramique devrait être obligatoire en début de saison. Elle devrait être vue par un dentiste. Le suivi est un souci: s’il avait eu une panoramique, ce sportif n’aurait pas eu tous ces problèmes et aurait conservé ses propres dents soignées.

Nous avons encore beaucoup de travail de prévention à effectuer. Concernant les origines inflammatoires des tendinites et des myalgies, la gingivite est due à une accumulation de bactéries au niveau de la plaque et du tartre d’où l’importance de prendre soin du brossage.

 Dans certaines conditions, un déséquilibre se produit entre les mécanismes de défense et cette flore bactérienne, provoquant l’évolution de la gingivite en parodontite.

 Au niveau des parodontites, beaucoup de marqueurs inflammatoires circulent. Il existe 47 facteurs génétiques et hormonaux aggravants.

 Parmi ces marqueurs inflammatoires, nous avons des leucocytes et des cellules non leucocytaires qui communiquent entre elles par des cytokines, qui sont des marqueurs de l’inflammation.

Parmi ces cytokines, les interleukines se retrouvent aussi au niveau des tendinites et des zones inflammatoires chez le sportif.

  J’ai le souvenir du cas d’un footballeur de l’équipe de France qui jouait en Italie. Il est venu me voir à Clairefontaine suite à des problèmes musculaires.

 J’ai organisé les soins et préconisé un curetage avant que son praticien ne lui réalise sa couronne sur son implant.

 Il avait également des caries non soignées. Lorsque je l’ai revu deux ans plus tard, le curetage n’avait pas été effectué et une poche parodontale s’était formée alors que la couronne sur implant était posée.

 Ce footballeur, entre-temps est revenu jouer en France, s’est finalement fait soigner mais avec d’importantes complications. Ce sportif de haut niveau depuis très longtemps fournissait soi-disant une panoramique à son club en début de saison.

 Je ne sais pas ce qu’a fait le dentiste. Je ne suis que la référente: j’organise les soins, mais je ne les réalise pas, sauf en situation de catastrophe.

 Il faudrait un contrôle plus rigoureux. Dans les blessures du muscle et du tendon, nous retrouvons les cytokines - TNF-alpha, IL-1 bêta, IL-6 - parmi les marqueurs inflammatoires.

Pour soigner les tendinites, le milieu sportif prescrit souvent des anti TNF-alpha.

 C’est un peu embêtant pour nous car en général, les sportifs qui ont des tendinites ont une inflammation au niveau gingival.

 Le développement des bactéries s’en trouve donc favorisé, la gingivite se transformant alors en parodontite.

 Nous retrouvons un peu les mêmes marqueurs entre les tendinopathies et la maladie parodontale - IL1 bêta, TNF alpha, IL-6.

 Ce sont vraiment des marqueurs inflammatoires qui circulent entre la cavité buccale et les zones lésées ou fragilisées.

 Dans mes bilans, j’ai inclus le test PST, qui recherche une susceptibilité à développer des mécanismes inflammatoires plus ou moins importants.

 Nous avons envie d’effectuer une recherche avec le Paris Saint Germain et la FFF sur ce thème.

 Tous les footballeurs qui auront eu un problème inflammatoire tendineux ou musculaire auront un test PST et une recherche de marqueurs.

L’entretien des tendinites et des myalgies a aussi des origines occlusales. Un déséquilibre de l’articulé dentaire pose des problèmes de posture, avec des pathologies descendantes.

 Certaines articulations et certains muscles seront mal sollicités, avec une accumulation de substances fondamentales et un dessèchement des fibres de collagène, lequel favorise grandement les tendinites.

 Lorsque je rencontre de jeunes sportifs ayant un problème occlusal, j’essaie de les envoyer chez l’orthodontiste, mais ils ne veulent pas toujours y aller.

 Le traitement chez l’orthodontiste dure deux ans. De plus, les mutuelles ne le prennent pas toujours en charge. Souvent, les jeunes sportifs ont de très mauvaises mutuelles.

 Ils ne veulent donc pas suivre le traitement orthodontique. Je leur préconise alors le port de gouttières, mais il n’est pas facile de les motiver.

 Ils préfèrent aller chez le podologue et porter des semelles, ce qui ne résout pas le problème mais fait juste office de pansement sur une jambe de bois.

 Sans panoramique, il est impossible de voir les caries des zones proximales. Normalement, tous les footballeurs doivent réaliser un bilan en début de saison.

 Ils sont supposés avoir été soignés chez leur praticien traitant pendant la trêve estivale.

 Peu d’études portent sur l’origine carieuse de l’entretien des tendinites et des myalgies.

 Nous ne pouvons faire que des constatations lorsque nous soignons des caries.

Nous ne savons pas s’il y a un passage de bactéries. Nous ne connaissons pas la pathogénicité de ces bactéries carieuses.

 Nous ne savons pas s’il existe une réaction inflammatoire associée. Il y a donc un gros travail à effectuer. En tout cas, il faut soigner les caries. Avec des caries soignées, il y a moins de tendinites.

Nous avions imposé un bilan dentaire aux joueurs de l’équipe de France de football trois mois avant la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud pour savoir s’ils pouvaient séjourner longuement à l’étranger sans risque de problème dentaire.

 Normalement, ils étaient tous soignés dans leurs clubs respectifs. Nous avons pourtant trouvé, chez l’un d’eux, deux belles caries sous les amalgames des dents de sagesse, ainsi que diverses autres caries et des joueurs avec une absence totale de molaires donc d’occlusion convenable.

Nous avons du travail même chez les sportifs de haut niveau, qui ne sont pas très motivés au niveau du suivi. J’ai souvenir du cas d’un footballeur qui jouait en Belgique. Ce n’est que lorsque nous avons tout soigné, après quatre mois d’arrêt à Clairefontaine, qu’il en a enfin fini avec ses problèmes de tendinite.

 La cariogénicité est plus élevée chez le sportif de haut niveau, qui grignote souvent et dont l’apport en sucre est assez important et régulier.

 La vigilance doit être de mise. La prévention est indispensable dans tous les clubs et dans toutes les fédérations. Il faut rappeler aux sportifs qu’ils doivent se brosser les dents.

 Il est important de ne pas laisser les petites caries débutantes. Il faut vraiment tout soigner.

 Un sportif de haut niveau ne peut pas être soigné comme un autre patient. Lors des derniers Jeux Olympiques, 28 accidents de la dent de sagesse ont été enregistrés dans les cabinets du village olympique.

 Ces dents doivent être extraites au moment opportun. Les sportifs de haut niveau n’ont pas beaucoup de temps de cicatrisation devant eux. Les interventions doivent être bien prévues, surtout que la prescription de médicaments antidouleur soulève d’autres questions.

 Le bilan dentaire et médical des sportifs de haut niveau doit être rigoureux. Aujourd’hui, le suivi dentaire laisse encore à désirer. Il faut des soins et une bonne prescription, un bon suivi, des conseils et une prévention rigoureuse.

Il est très difficile d’obliger les sportifs de haut niveau à se faire soigner.

Nous avons pour projet d’instaurer un carnet de suivi dentaire pour les footballeurs. Le praticien qui fera les soins devra apposer son tampon et attester des soins. Dans le bilan dentaire et médical, le questionnaire est très important.

Il faut y inclure les antécédents inflammatoires. Il est important de savoir si un sportif de haut niveau qui consulte pour un bilan a eu des tendinites ou des myalgies à répétition.

Les topiques fluorés sont très intéressants pour la prévention. Il faut essayer de faire réaliser de l’orthodontie aux jeunes sportifs, de manière à ce qu’ils puissent mieux brosser leurs dents et aient une meilleure occlusion.

 En résumé, quelques règles sont nécessaires pour les sportifs de haut niveau: des règles d’hygiène au quotidien, le respect des règles alimentaires, des soins précoces, la suppression de toute source d’inflammation, notamment dans la cavité buccale, un suivi protocolaire et rigoureux avec la mise en place d’un carnet de suivi et une liste de dentistes conscients de ce qu’est un sportif.

 Tous les praticiens ne mesurent pas la rigueur qu’il faut avoir avec un sportif de haut niveau. Davantage de formations et de colloques sont nécessaires. Il y en a énormément aux États-Unis, pas suffisamment en France.

Source: Colloque INSEP - UFSB